SERBIE. VICTIMES D'INSULTES RACISTES,IL QUITTE LA PELOUSE EN LARMES.

L’image a fait le tour du monde. Everton Luiz, joueur brésilien du Partizan Belgrade, a fondu en larmes au coup de sifflet final de la rencontre opposant son équipe à Rad. « Je n’ai pas pu cacher les larmes parce que j’essuyais des insultes racistes des tribunes pendant les 90 minutes », a déclaré le footballeur de 28 ans.

 

 

A chaque fois qu’il touchait le ballon, Everton Luiz essuyait des cris de singe en provenance d’un groupe de supporteurs de Rad Belgrade. Lorsque l’arbitre a sifflé la fin du match, Everton Luiz est allé face aux supporteurs de Rad pour leur adresser un doigt d’honneur, selon les images diffusées par une autre chaîne locale.

Son geste a provoqué l’ire des joueurs de Rad, qui ont voulu s’en prendre au Brésilien. « J’étais davantage bouleversé par l’attitude des joueurs adversaires qui, au lieu de calmer le jeu, soutenaient ce comportement », a affirmé Everton Luiz, en ajoutant qu’il voulait « tout oublier le plus vite ».

export_articles