La victoire du GHANA embrase l'Afrique (dossier)

La victoire du GHANA embrase l'Afrique.

La victoire du GHANA embrase l'Afrique (dossier)

"Tout le continent africain est fier du Ghana" , nous dit Jocelyne Guédé une ivoirienne qui avoue avoir été très décu par la défaite du Nigeria contre l'Argentine. "Les super eagles n'ont pas joué assez offensivement" nous dit-elle avec une assurance assez déconcertante.

Pour Mamadou , "l'inquiétude commençait à gagner du terrain", mais maintenant il est encore plus confiant car il dit "que ça va débloquer les Ivoiriens et les Camerounais". Il est persuadé qu'il y aura un effet "domino" et que les autres nations africaines vont désormais jouer sans complexe.

A Accra et dans toutes les villes ghanéennes, de long cortèges de voitures, klaxonnant non stop ont salué la victoire des "super héros" de la sélection.

Marcel Dessailly s'est dit "très fier" et a salué la victoire de son pays d'origine. A noter que l'un de ses neveux est rentré en jeu...Sans toucher la balle mais quelques années après son oncle le principal pour lui est de suivre ses traces. Nous le lui souhaitons aussi.

 Certains comme Mick et Yoana se voient déja au deuxième tour et n'hésite pas à déclarer "nous serons le premier pays africain à gagner la coupe du monde". Quand vous leur demandez s'il n'exagère pas, la réponse est cinglante: "nous avons les joueurs les plus physiques du tournoi, nos jeunes sont champions du monde des 20 ans, nous jouons sur notre continent personne ne pourra nous arrêter".Les autorités sont toutes aussi confiantes puisqu'ils promettent monts et merveilles en cas de victoire finale de la sélection.

La progression du football africain est désormais inéluctable, qu'on se le dise et ce n'est pas Mamadou , Jocelyne, Mick et Yoana qui nous diront le contraire, à l'heure où vous lisez ces lignes, ils font encore la fête pour cette victoire historique mais aussi pour celles à venir...

BJ.

Mondial: La victoire du Ghana accueillie avec joie à Lomé

 La victoire du Ghana (1-0) sur la Serbie a été accueillie avec un tonnerre de joie dans la capitale du Togo qui fait frontière sur près 600 km avec ce pays.

       Des centaines de personnes sont sorties sous la fine pluie qui arrose la capitale togolaise depuis le déroulement du match pour savourer cette victoire et exprimer leur soutien à l'équipe du Ghana.

      La radio nationale togolaise, Radio-Lomé, ne cesse de jouer de la musique ghanéenne depuis la matinée. Les commentateurs indiquent que le Ghana vient de montrer la voie à suivre aux autres équipes africaines au Mondial 2010 en Afrique du Sud.

      Le Togo partage avec le Ghana les mêmes peuples le long de leur frontière. Son équipe nationale de football, les Éperviers du Togo, sont absents à ce premier rendez-vous mondial de football sur le continent africain en Afrique du Sud.

      Le public sportif togolais s'est rabattu sur les autres équipes africaines au mondial, regrettant le nul (1-1) de l'Afrique du Sud en match d' ouverture face au Mexique suivi sur écran géant au stade municipal dans la capitale togolaise.

      La défaite (0-1) du Nigeria devant l'Argentine a été sa grande surprise suivie dimanche de celle de l'Algérie (0-1) devant la Slovénie. Tous les regards sont tournés vers le Cameroun contre le Japon et la Côte d'Ivoire qui devra entrer dans la danse face au Portugal.

      Mais des inquiétudes persistent toujours, au sein du public sportif togolais, quant à la bonne forme du capitaine et attaquant ivoirien Didier Drogba blessé au cours d'un match préparatoire devant le Japon.

PROUDLY GHANA

ghana world cup 2010

It is the first victory by an African team in the first World Cup on African soil.
Asamoah Gyan’s second half penalty ensured Ghana got their World Cup campaign off to the perfect start after a 1-0 win over Serbia at Loftus Versfeld.

Group D’s opening game was on the whole a dour spectacle at the Loftus Versfeld Stadium and had looked to be petering out to a goalless draw.

However, things spiced up in the 74th minute when Aleksandar Lukovic was sent off for a second yellow card.

Serbia seemed to respond well to the loss, but disaster struck for the Europeans when substitute Zdravko Kuzmanovic handballed in the area.

Gyan stepped up to slam the ball home and give Ghana a crucial win, while Serbia will have to regroup for their next match.

The game nearly started with a bang when Marko Pantelic hit a stinging long-range shot that went narrowly wide.

Ghana then responded and Anthony Annan struck a volley at the other end, which also was not too far away from finding the net.

However, despite both sides looking threatening when coming forward, neither had a clinical edge in the final third and both goalkeepers had little to deal with before half-time.

Portsmouth midfielder Kevin-Prince Boateng nearly provided a telling ball into the box from the left in the 21st minute, but Asamoah Gyan could not quite get enough on his header and it flashed wide.

And despite a curling free-kick from Aleksandar Kolarov that whipped narrowly wide, it was Ghana who were asking the most questions on the counter-attack, although the final ball into the box was often left wanting.

However, it was African goalkeeper Richard Kingston who had the first effort to save in the 39th minute, and he was almost the third keeper in the tournament to make a blunder as he spilt a Dejan Stankovic effort, but claimed it on the second attempt.

After the break it was Serbia who created the first half-chance, but Milan Jovanovic sliced his shot wide from inside the box on the left after a good jinking run.

But Ghana created an excellent opportunity when Prince Tagoe chipped in a pin-point cross to the back post only for Ayew to head wide when he should have hit the target in the 54th minute.

Ayew then drove forward and hit a shot over the bar, before Pantelic pulled a ball back from the by-line at the other end that could not find a team-mate.

Minutes later Pantelic put a great cross into the back post but Zigic, who has signed for Birmingham for a reported £6million, could not get decisive contact on it

Asamoah Gyan came closest though, when a header from a long throw clipped the outside of the post and went wide, before Tagoe fluffed a chance from another cross.

Things spiced up when Aleksandar Lukovic picked up a second booking but Serbia responded and Richard Kingston had to palm away a Milos Krasic effort.

Ghana took the lead when Gyan slammed his penalty home after a needless handball from substitute Zdravko Kuzmanovic.

The final minutes were frantic and while Serbia pressed for an equaliser, the Black Stars held on for a crucial three points and Gyan hit the post in the dying seconds.

Ghana: Kingson, Sarpei, Vorsah, Pantsil, Mensah (Cap), Annan, Tagoe, A Ayew, K. Asamoah/Appiah, KP Boateng/Addy, Gyan/Quincy.

Serbia: Stojkovic, Kolarov, Vidic, Ivanovic, Pantelic, Stankovic (Cap), Milijas, Lukovic, Jovanovic. Zigic, Krasic

Referee: Héctor Baldassi (Argentina)
Assistant referees: Ricardo Casas (Argentina)
Hernan Maidana (Argentina)
Fourth official:
Subkhiddin Mohd Salleh (Malaysia)


export_articles