Déclaration de Jesse Jackson suite aux propos racistes de Donald Trump. “Se dresser contre le racisme partout dans le monde est le meilleur moyen d’honorer la mémoire du Dr Martin Luther King, Jr”

Nos vies prennent fin quand nous devenons silencieux à propos des choses qui comptent.
Martin Luther King


CHICAGO — Ce lundi 15 Janvier 2018, le pays tout entier a honoré la mémoire du Dr Martin Luther King à l’occasion du MLK Day, alors même qu’un des plus grands représentants de la nation, le Président Donald Trump fait preuve d’une contradiction brutale en matière de leadership.

La meilleure façon de réagir au dernier débordement, résolument indigne d’un Président, de M. Trump, n’est pas la colère, malgré des propos incendiaires, vulgaires et à caractère raciste tenus ces jours derniers concernant les immigrants issus de « pays de merde », selon son expression.

La meilleure réponse est de faire ce pourquoi le Dr King s’est tant battu. S'inscrire sur les listes électorales et voter en masse comme jamais auparavant. Les élections de mi-mandat de 2018 approchent à grands pas.

Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons poursuivre le mouvement du Dr King pour « sauver l’âme de l’Amérique ».

Quelques heures après la tempête incendiaire mondiale déclenchée par ses abominables paroles, Mr Trump a nié les avoir prononcées. Mais le sénateur Richard Durbin de l’Illinois était présent lors de ces déclarations et a déclaré aujourd’hui au 32ème déjeuner annuel célébrant la vie du Dr King, que c’est précisément ce que M. Trump a dit, et ce à plusieurs reprises.

En matière de véracité, je fais une entière confiance au sénateur de la “Terre de Lincoln” (Illinois).

Le débordement de M. Trump est survenu lors d’une rencontre à la Maison Blanche concernant la réforme de l’immigration.

Le silence trahit. Les démocrates doivent demander un vote claire sur le dispositif d’Action Différée pour les Arrivées d’Enfance (DACA). Ils devraient défendre un revirement de la stratégie expulsant 200 000 salvadoriens et 60 000 haïtiens hors du pays.

M.Trump devrait également s’excuser immédiatement auprès des américains pour avoir humilié notre nation devant le monde entier et s’excuser face aux pays et face à l’immense continent qu’il a insultés — Haïti, le Salvador et l’Afrique.

Il est probable que M. Trump n’ait aucune idée que notre riche, diversifiée et puissante nation a été bâtie par des esclaves et des immigrants. Il est probable qu’il ne sache pas que 7 économies sur 10 ayant connu la plus rapide croissance dans le monde durant la dernière décennie se trouvent en Afrique et qu’il s’agit du continent ayant le plus de ressources naturelles sur Terre, parmi lesquelles le caoutchouc du Libéria, l’or du Ghana, les diamants et l’uranium du Congo. Il est probable qu’il n’ait aucune idée sur le fait que les immigrants africains aux États-Unis font partie des groupes les plus instruits de ce pays . Ce sont des professeurs des plus grandes universités et autres institutions à travers les États-Unis. Ce sont des docteurs et des représentants élus. Ce sont des militaires et certains ont fait ce sacrifice pour servir notre grande nation à l'étranger et ici chez eux.

Il y a seulement deux semaines, Emmanuel Mensah, un immigrant du Ghana membre de la Garde Nationale, était rentré chez lui pour les vacances mais a perdu la vie par inhalation de fumée en essayant de sauver des personnes prisonnières d’un appartement en feu dans le Bronx, NYC.

Il est de plus en plus évident et déprimant que M. Trump ne sait rien du monde ni de son propre pays qu’il prétend diriger. L’ignorance est une arme de destruction massive aux mains des puissants.

Le racisme ne doit pas être banalisé. Il doit être condamné. Chaque sénateur américain et membre du congrès se doit d’agir immédiatement en ce sens. Sur une question de cette importance, il ne doit pas y avoir de partis, simplement des américains se joignant et se dressant pour ce qui est juste.

C’est la meilleure façon d’honorer la vie du DR MLK, Jr.

Révérend Jesse L. Jackson, Sr Fondateur et Président Rainbow Push Coalition 15 janvier 2018, Chicago Texte traduit par Christelle Claman - Roots Editions”

export_articles