Des médecins évoquent le dopage dans le football

Dopage dans le football: un sujet tabou?

"Oui, oui, il y a du dopage dans le football", a affirmé Emmanuel Orhant, le médecin du Lille Olympique Sporting Club (LOSC) au quotidien L'Equipe du 2 août. "En France, j'ai confiance en mes collègues médecins, mais pas toujours en l'entourage des joueurs, poursuit-il. Outre un possible dopage sanguin et l'utilisation d'amphétamines, les stéroïdes anabolisants peuvent être utiles pour densifier la masse musculaire. Je vois certains joueurs revenir vraiment costauds de l'étranger pour retrouver la Ligue 1. C'est étonnant." Dans le même journal, le docteur Jacques Liénard, médecin fédéral national, assure que "personne ne dit que le football est propre parce qu'on ne trouve que quelques cas de cannabis chez les amateurs".

En mars, Robert Duverne, le préparateur physique de l'Olympique lyonnais, avait déclaré au Monde : "On fonce dans un mur. On met le foot en danger. Si on ne peut plus répondre au rythme infernal des compétitions par l'entraînement et la récupération, le risque est de faire appel au dopage. Le foot s'expose au phénomène qu'a connu le Tour de France : trois ou quatre cols par jour, et un contre-la-montre de 60 km pour finir."

A LIRE AUSSI:Football: La polémique continue sur la valorisation de la Ligue 1


export_articles