Taisez vous un peu, Marie-Luce Penchard !

Taisez vous un peu, Marie-Luce Penchard !

Au fil des mois, Marie-Luce Penchard, s’est fait une vraie spécialité des gaffes, et autres déclarations intempestives ou à l’emporte-pièce. Du jamais vu, rue Oudinot...

 

1 /Déclaration de la ministresse des colonies, dans le quotidien Hersant 
« j’aurais pu aller me « planquer » sur une liste en France , mais j'ai préféré venir me battre en Guadeloupe. J'ai payé pour Jégo et sa gestion de la crise en février 2009. Les Guadeloupéens ont eu l'impression d'être abandonnés lors de la gestion de cette crise. Ça a laissé des traces. Mais ils commencent à comprendre ce que sont réellement mes rapports avec ma mère : le bilan de 2004 n'est pas le mien »
déclaration de l’infortunée ministresse des colonies, dans le quotidien Hersant.

2/ Réponse bien pesée de Y. Jégo « Cette déclaration est parfaitement inacceptable. Quand on se targue de vouloir faire de la politique, on doit savoir assumer ses défaites et surtout ne pas prendre les citoyens pour des naïfs en laissant penser que l'électeur ne sait pas ce qu'il fait ou pour qui il vote. Les Guadeloupéens ont fait un choix et en toute lucidité. Il faut le respecter »

3/Commentaires de Patrick Karam (délégué ministériel) "Il n'est pas de coutume républicaine qu'un ministre juge l'action de son prédécesseur, surtout quand il appartient à sa propre famille politique", (...) Si Mme Penchard avait raison, les Guadeloupéens auraient voté pour elle.. "

Au fil des mois, Marie-Luce Penchard, s’est fait une vraie spécialité des gaffes, et autres déclarations intempestives ou à l’emporte-pièce. Du jamais vu, rue Oudinot... Parfois, la sachant guadeloupéenne comme vous et moi, on a envie d’avoir un peu de compassion, en se disant après tout c’est une "jeune ministresse", quelle est inexpérimentée, quelle ne sait pas comment dire ,comment faire et que…. et puis d’autres fois on en a un peu marre de toutes ces boulettes. Alors on se dit qu’une ministre d’un état qui n’est pas une république de comédie burlesque, se devrait d’être au moins à la mesure des attentes et cesser d’être en permanence la faiseuse de perles du gouvernement et la risée des médias français. Il n’y a que l’inénarrable Frederic Lefèvre, porte-parole-langue-de bois de L’UMP a pouvoir faire aussi mal que MLP, dans un genre similaire. Car enfin ,messieurs et dame, il est temps de cesser de nous voiler la face. Cette Marie-Luce Penchard si souvent décriée, qu’a -t -elle déjà produit, pour donner le change et tenter de nous enfumer, depuis que Sarkozy l’a bombardé secrétaire d’état ?

Nommée après que Jégo eut été évincé dans des conditions abracadantesques, elle se devait après l’épisode LKP, essayer de pallier à la défaillance de l’état colonial. Peines perdues. Toutes ses rencontres avec LKP, ont prouvé, qu’elle ne maitrisait absolument aucun dossier .Echec sur toute la ligne.
Plus grave, lors d’une conférence de presse à Basse-Terre, MLP n'a pas craint, de justifier avec une incroyable complaisance, les cadeaux de l’état à la SARA. ( 80 millions d’euros ! ). Dans la foulée, et pour compléter le tableau, sourire aux lèvres, on vit la ministresse annoncer sans sourciller, des augmentations du prix du carburant, qui pour elle coulaient de source. LKP et Lurel qui avaient bataillé ferme contre ces hausses qu’on sait abusives ont adoré.

Le cout de la vie ? Ce n’est pas non plus le business de madame ! Depuis son arrivée aux affaires coloniales, les prix flambent. Le rapport l’Autorité de la concurrence, ( Sept 09) a bien signalé que les écarts de prix, des produits de première nécessité, entre la France et la Guadeloupe étaient supérieurs à 55%. Les marges dans la grande distribution dans notre pays énormes. Avez vous entendu Marie Luce ? A-t-elle convoqué les « pwofitants » ? Non, rien, absolument rien. Silence, quand la pwofitasyon continue.

Au fond, sa présence au ministère des colonies, n’aura été qu’un tremplin pour son ambition personnelle.
MLP a fait une véritable fixation, sur la Région et nous dit on, elle se voyait déjà présidente... obligeant le pauvre Aldo Blaise, à « monter » au créneau pour affirmer que le President ce serait bien lui pas elle... s’ils avaient gagné.

Mais que n'a t'elle pas fait pour s’octroyer une place éligible sur la liste UMP/Objectif Guadeloupe ?
l’UMP « Guadeloupe » déjà en charpie a été mouliné. Pressions élyséennes sur Laurent Bernier, qui frôle alors la dépression ,test obligé de se déjuger, de manger son chapeau en public et de faire mine de soutenir la Ministresse..

Vidage brutal de Louis Molinié (secrétaire de l’UMP Gpe) qui avait la charge du parti présidentiel; nomination ex abrupto d'Aldo Blaise, comme tête de liste, qu’importe !, seul le résultat compte. Ah la belle affaire parlons en de ces résultats. Tout ce toutim, pour récolter 14% de voix !! la sévère correction d’un maigre électorat de droite, qui sanctionne comme il sied, cette ministresse tombée d’un parachute. Si MLP a fini par "démantibuler" son propre camp, on ne va le regretter. C’était sans doute son destin. Elections encore, Ah oui,! notre ministresse de la gaffe sans complexe affiche depuis lundi, une optimisme beat. Parcequ'en Guyane, un transfuge de la gauche a trahi son camp pour venir manger à la soupe de l’UMP et parce qu' à la Réunion, les socialistes n’ont pas soutenu Vergés !. Des »victoires » qui ne font pas oublier qu'en Guadeloupe, dans son propre pays, elle a été laminée. Faut-il encore revenir, sur ses propos délirants pendant la campagne ? Ayons pitié pour l’ambulance.

Bien entendu Sarkozy qui n’aime pas les loosers aurait du déjà la sanctionner, la virer, mais cyniquement il a décidé de la garder... car Sarko ne sait pas encore, si après MLP, ce ministère n’aura pas vécu.. Alors en attendant l’enterrement, de grâce Marie-Luce taisez vous !

export_articles