EUROVISION: la France ne veut pas de ce Noir

EUROVISION: la France ne veut pas de ce Noir

Qui connaît Jessy Matador ?

Agé de 26 ans, Jessy est son vrai prénom, Matador son nom de scène. Il représentera la France le 29 mai prochain à l’Eurovision, à Oslo, en Norvège. Patatras, c’est la crise ! Aïe un noir. On a sans doute oublié la Guadeloupéenne Joëlle Ursull qui chantait une chanson antiraciste du génial Serge Gainsbourg lors de l’Eurovision 1990, Black and White Blues, qui termina le concours comme 2e ex-æquo (vidéo 4).  Jessy Matador, d’origine congolaise comme c’est désormais le rappel d’usage lorsqu’on vient d’Afrique ou du Maghreb, serait un mauvais Français.  Il y a un déferlement de haine visible sur Internet. Même des petits cancres parlent d’identité nationale. Or, c’est ça la vraie identité nationale à savoir, multiple. Qu’ils le veuillent ou pas, c’est ainsi. Quand un sujet comme celui-là est confié à des imbéciles, on ne peut que s’attendre au pire.

Jeune danseur et très doué, Jessy Matador débute en 2001. Il monte avec des amis, la Selesao. Ce groupe va écumer les scènes parisiennes en accompagnant de nombreux artistes sur scène ou faisant même des premières parties des groupes tels que Magic System. Mais, le jeune Jessy Matador rêvait en secret d’autres choses. Il voulait passer derrière le micro et son talent fut décelé par les plus grands de la musique black française.

 

Jessy Matador

 

De dire aujourd’hui qu’il est inconnu est amusant. Depuis juin 2008, son single Décalé Gwada a fait un véritable carton. Hélas, ce sont les médias qui organisent l’invisibilité de ces musiciens et chanteurs talentueux….noirs. Le clip de cette chanson qui passait en boucle dans des chaînes de télévisions comme Trace tv, a aussi eu un succès conséquent sur la toile. Restons juste sur le site de partage de vidéos Youtube. Aujourd’hui, il a même franchit, en moins de deux ans, la barre de 14 millions de visionnements, c’est à dire qu’il est vu par jour, par plus de 15 000 internautes. A vos calculettes ! C’est simplement époustouflant. Chanteur multicarte, il fait à la fois du rap, du dombolo, du coupé-décalé, du ragga, du zouk etc, toutes ces musiques qu’on met dans un fourre-tout nommé Musique urbaines lors des « Victoires » de la musique…

Voici la chanson qu’il va défendre à l’Eurovision, » Allez ! Ola ! Olé ! »

Son tube des tubes, « Décalé Gwada ». En guest star, le rappeur Passy

 

Son tube, « Mini Kawoulé »

Joëlle Ursull, « Black and White Blue »

 

export_articles