Affaire Guerlain : Al Sharpton veut rencontrer Nicolas Sarkozy

Affaire Guerlain : Al Sharpton veut rencontrer Nicolas Sarkozy

Le leader emblématique du mouvement des droits civiques a été indigné par les propos racistes de l’héritier du fabricant de parfum. Il veut aller à Paris rencontrer Nicolas Sarkozy.

Quand la figure de proue du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis demande à être reçu par l’Elysée… Le Révérend Al Sharpton, leader de la communauté afro-américaine et candidat démocrate à la candidature à la Maison Blanche en 2004, souhaite rencontrer le Président Sarkozy lors d’un déplacement en France début novembre,  a confirmé vendredi le porte-parole du pasteur new-yorkais. Il entend évoquer avec le chef de l’Etat ce que les médias appellent désormais « l’affaire Guerlain ».

Jean-Paul Guerlain, descendant du fondateur de la société Guerlain, a suscité l’indignation en déclarant mi-octobre sur le plateau du 13h de France 2, en réponse à une question sur la création d’un parfum: « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… » Il s’est excusé depuis.

Ces déclarations ont néamoins choqué jusqu’aux États-Unis, où le fabricant de parfum et sa maison-mère LVMH réalisent une partie de leur chiffre d’affaire. Selon Patrick Lozès, président du CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France), différents leaders afro-américains rencontrés lors d’un deplacement à New York les 18 et 19 octobre derniers, lui auraient fait part de leur « émotion ». Ils « ont souhaité réagir et coordonner leurs actions avec celles menées par le CRAN en France », précise-t-il dans un communiqué.

Al Sharpton, qui a été designé pour faire l’éloge funèbre de Michael Jackson, se rendra en France avec plusieurs autres leaders de la communauté afro-américaine. Outre le Président, le charismatique pasteur souhaite aussi rencontrer d’autres responsables politiques francais.


Alexis Buisson 

export_articles