Dr. Philipp Emeagwalli, un GENIE NOIR contemporain

Dr. Philipp Emeagwalli, un GENIE NOIR contemporain ADULÉ ET RESPECTÉ PAR LES PLUS GRANDS ESPRITS DE L’UNIVERS SCIENTIFIQUE. UN PHÉNOMÈNE CONNU DE TOUS LES MILIEUX TECHNOLOGIQUES.

 Surnommé ’le Bill Gates de l’Afrique’, il a été salué par le Goldon Guardian comme la nouvelle étoile de l’âge de l’information. Pourtant les médias le laissent dans un quasi-anonymat.

Philipp Emeagwalli est originaire du Nigéria. Il est né en 1954 à Akura, de parents Igbo. Il a 3 maîtrises et un doctorat en : Science de l’informatique, génie maritime, génie civil et environnemental et mathématiques appliquées. Il est reconnu comme un témoin vivant du génie africain dans le domaine de l’informatique mais c’est aussi un inventeur multidisciplinaires.

Quelles sont ses réalisations ?

Il a inventé plusieurs logiciels ayant permis de résoudre des problèmes longtemps qualifiés insolubles. Il a à son actif 6 droits d’invention en Science informatique. Il a signé plusieurs contrats avec les institutions les plus élevées des USA, y compris deux années passées comme consultant à l’armée américaine.

Philipp Emeagwalli a reçu en 1989 le prix Gordon Bell, la plus grande décoration décernée en science de l’informatique pour avoir inventé l’ordinateur le plus rapide au monde dans le domaine des calculs.

La machine qu’il a programmé bat un record de 3.1 milliards de calculs par seconde en utilisant seulement 65.536 processeurs. Cette architecture informatique est une première mondiale. Il est 3 fois plus rapide que les super-ordinateurs du moment à un cinquième du coût seulement. Cette invention a permis aux compagnies pétrolières américaines de résoudre un problème crucial : les fuites souterraines de pétrole dans les réservoirs, soit une économie de 400 millions de dollars par puit de pétrole. Toutes les compagnies pétrolières utilisent les super-computers du génie noir Phillipp Emeagwalli.

Actuellement Emeagwalli se propose de percer le problème du réchauffement de la planète. Il travaille sur le développement d’un super-ordinateur capable de simuler les courants climatologiques sur une période d’un siècle en vue d’enquêter sur les causes du réchauffement de la terre. Un exploit qu’aucun homme de science n’a jamais réalisé avant lui.

En 1996 Philipp Emeagwalli a présenté un document de 816 pages décrivant un nouvel ordinateur à l’office des patentes et du commerce des USA (équivalent de l’INPI). La conception de ce nouvel ordinater est basée sur ce que Emeagwalli appelle : "La théorie du modèle de la ruche". Pour ce, Philip Emeagwalli a fait appel à la géométrie pour découvrir comment les abeilles utilisent la méthode la plus efficace possible dans la construction de leurs ruches.

Philipp Emeagwalli travaille 7 jours sur 7 à raison de 16 heures par jour. Ses rares promenades, il les fait aux environs de son lieu de travail. Il est du reste, très surveillé par des agents de sécurité.

Philipp Emeagwalli a une femme qui s’appelle Dale Brown, Docteur en Biologie Moléculaire. Elle est originaire de Baltimore. Elle a fait de nombreuses contributions dans le domaine de la microbiologie et de la biologie.

Ils ont un enfant de 12 ans. Tous les parents de Philipp Emeagwalli sont rentrés aux USA pour vivre avec lui. Philipp Emeagwalli a fait dernièrement une déclaration fracassante : "Ma plus grande réalisation c’est d’aider à détruire le stéréotype selon lequel seuls les Blancs contribuent au développement de pointe en science et en technologie".

Tous les Africains, tous les Haïtiens, tous les Noirs doivent être fiers de la percée scientifique de ce génie noir : Philipp Emeagwalli.

Nous applaudissons avec frénésie ce génie de l’informatique qui travaille dans l’ombre pour faire avancer une science qui a bouleversé l’administration des affaires et la gestion des projets. Nos voeux de fructueuses besognes à ce météore de l’âge de l’information.

Que ce génie contemporain serve d’exemple à nos jeunes compatriotes.

 

A LIRE AUSSI:Un monde sans noirs

export_articles