Betty Boop serait noire, on nous a menti !

Betty Boop ! On ne s’est jamais vraiment posé la question de ses origines, mais il s’avère qu’elle était noire.

 

Nous sommes prêts à parier tout ce qu’on a dans nos poches (une pastille à la menthe, un ticket de métro déjà composté et deux pièces de 20 cents, rires) que vous ne saviez pas que la célèbrissime Betty Boop était noire. Vous avez bien lu : NOIRE. Vous vous rappelez de son fameux « I Wanna Be Loved By You (Boop Boop Be Doo Yoo)« , un titre cultissime.

 

Nous connaissons tous le cartoon en négatif (en noir et blanc) où la pulpeuse meneuse de revue, Betty Boop, semblait blanche, mais son histoire est bel et bien noire. Le personnage s’inspire de l’artiste jazzy et animatrice afro-américaine Esther Jones, connue sous son nom de scène « Baby Esther » ; sobriquet dû à sa façon de chanter et ses expressions faciales très mignonnes et enfantines. Elle se produit régulièrement au Cotton Club de Harlem. Son jeu de scène inspire le dessinateur Max Fleischer qui la voit un soir lors d’une de ses représentations. C’est ainsi que naît le personnage de Betty Boop, ressemblant étrangement à Jones, qui se battra bec et ongles pour faire entendre ses droits et toucher l’argent qui lui revient. La voix de Betty dans le cartoon sera celle de Helen Kane pour le doublage. D’ailleurs, il y eu un conflit juridique sans nom entre Fleischer et Kane. Kane réclame au dessinateur et à la Paramount Publix Corporation une somme importante: 250 000 dollars de royalties. La chanteuse est persuadée qu’on a utilisé son image pour le dessin du personnage.

Quelle histoire (avec des milliers de dollars en jeu) ! On se retrouve dans un cas où deux femmes se battent pour leur droit à l’image. Mais qui est donc la fameuse Betty Boop ? Aujourd’hui encore le mystère demeure, mais en toute logique des choses, si on se dit que Fleischer a commencé à dessiner son héroïne bien avant sa rencontre avec Ellen Kane et juste après avoir apprécié les shows de Jones (dont les Boop Boop Be Doo Yoo appris par celle en charge de la mise en scène du Cotton Club, Lou Walton), on comprend aisément qui fut la vraie muse…

 

SOURCES : NOFI
http://nofi.fr/2016/02/betty-boop-serait-noire-on-nous-a-menti/27306

export_articles