Exclusif: La famille Cherif gagne le procès contre le racisme: Une première en Allemagne


Exclusif: La famille Cherif gagne le procès contre le racisme: Une première en Allemagne

Une famille guinéenne vivant en Allemagne depuis une dizaine d´année vient de gagner un procès contre le racisme. Une première dans l´histoire. La famille Cherif avec sous la main six enfants, était à la recherche d’un logement dans la ville de "Hagen".

Auteur : Aladji Touré

Après avoir sillonné toute la ville, elle a fini par trouver un logement pour une famille composée de 8 personnes. Malheureusement, contre toute attente, les choses ont mal tournées après avoir eu rendez-vous avec le propriétaire de la maison. Sékou Tidiane Cherif et son épouse Rougiatou Cherif plus les six enfants, sont refoulés par ce fameux propriétaire. La raison évoquée était que sa maison n´est pas à louer par les noirs africains et les turques. Choquée par les propos racistes du propriétaire de nationalité allemande, la famille Cherif ne pouvant digérer une telle attitude, décida alors de porter plainte au tribunal de "Hagen". Sans surprise, la plainte a été aussitôt rejetée.
Mais c’était sans compter avec la témérité de Rouguiatou, la mère de famille. Femme courageuse et soucieuse de l´avenir de leurs progénitures, elle multiplie les contacts pour faire valoir son droit. Après 4 ans passés, la famille Cherif décide à nouveau de poursuivre l´affaire devant la Haute Cours de justice de la ville de "Cologne".
Le peuple Allemand à travers sa justice qui s’est dotée des lois les plus stricts en matière de racisme sur l´initiative européenne, a créée la surprise en condamnant la propriétaire de la maison à plus de 5000 euros de dommage de réparation. Cette décision rendue par la justice a fait couler beaucoup d’ancre et de salive dans la presse allemandes.
Votre site radio-kankan a rencontré la famille Cherif, voila leur propos.
Sékou Tidiane Cherif : Ma femme vivait en France, moi je travaillais en Allemagne. J’ai demandé à mon épouse de me joindre en Allemagne avec les enfants. Pour qu’elle décide de venir vivre avec moi, j’ai dis à ma femme que c’est bien de vivre en Allemagne, qu’il y a pas de racisme et que tout le monde a accès au travail sans problème. Ce n’est que 8 ans après sur la terre allemande, que nous venons d’être victimes d’insanités de la part d´une femme propriétaire de maison. Quant elle s’est rendu compte que nous étions des Africains, elle est entrée dans une colère noire :" An Neger äääh, Schwatz-afrikaner oder Türken vermieten wir nicht". Ce qui signifie en français : Notre maison ne peut faire l´objet de location à une famille noire africain et turque. C’est justement cette phrase qui vient d’être condamnée par la justice allemande. Mon sentiment est que je vis dans grand pays de droit de l´homme.
Mme Rougiatou Cherif : Je suis mère de six enfants, cette femme a mis mes enfants dans une situation de psychose et incertitude quand à leur avenir. Donc pour moi, il fallait me battre pour que demain mes enfants ne souffre pas de cet état de fait et leur montrer par ricochet, que ce n’est pas l´Allemagne qui nous traite de"nègre" mais plutôt un individu. Et cette condamnation vient de prouver à suffisance que l´Allemagne est loin d´un pays raciste en plus. Aujourd’hui, c´est une fierté pour tous les Africains et américaines noires qui vivent sur le territoire allemand. Pour vous dire combien le progrès réalisé par l´Allemagne en matière de droit de l´homme, l´abattage médiatique sur cette affaire nous montre que l´être humain est sacré qu´il soit noir, blanc, beurre, jaune, homo sexuel, bi sexuelle, chrétien, musulman, l´Allemagne reste ferme sur les actes racistes.
En conclusion la famille Cherif a décidé avec l´argent obtenu par la justice comme dommages et intérêts, de créer une ONG de sensibilisation et de promotion de droit des personnes et leurs familles respectives
Affaire à suivre.....
Reportage de Aladji Touré
depuis Sindof pour radio-kankan.com

export_articles