Contrefaçon Reines d'Afrique:Le 30 octobre, l'affaire sera examinée sur le fond par le Tribunal de Créteil

Contrefaçon Reines d'Afrique:Le 30 octobre, l'affaire sera examinée sur le fond par le Tribunal de Créteil

(archive 2007-10-08 )


Affaire contrefaçon Reines d'Afrique.

 

Ci-dessous: courrier de mme Serbin adressée à la rédaction de bworldconnection.com

 
Le 30 octobre, l'affaire sera examinée sur le fond par le Tribunal de Créteil. Espérons que cette fois la justice l'emportera sur tout autre considération ! 
Bonjour ,
 
Jeune frère, quelques nouvelles, tout en constatant que radio Black Connection a eu un fort impact sur l'affaire de contrefaçon de Reines d'Afrique ! MERCIIII
 
1 - Le 30 octobre, l'affaire sera examinée sur le fond par le Tribunal de Créteil. Espérons que cette fois la justice l'emportera sur tout autre considération ! 
 
2- Le week-end dernier à Vienne, le 1er Congrès des femmes noires européennes, où participaient de nombreuses afro-germaniques choquées par les propos racistes et coloniaux contenus dans la version allemande de Reines d'Afrique, a publié une pétition demandant le retrait immédiat de cette traduction du marché. 
 
En effet, la surprise que j'ai eue, c'est d'avoir rencontré sur place plusieurs lectrices afro-germaniques de la version allemande de Reines d'Afrique, choquées des clichés coloniaux et racistes contenus dans le livre et qui ignoraient tout de cette histoire de contrefaçon que j'ai dû expliquer. Autrement elles se demandaient comment une historienne noire avait pu écrire de telles inepties.

Elles étaient vraiment horrifiées d'apprendre que mon travail avait été tronqué et c'est pourquoi le congrès a aussitôt fait voter une pétition condamnant les procédés de l'éditeur allemand et exigeant le retrait immédiat de l'ouvrage du marché, en tant que manipulation portant atteinte à un travail de recherche sur l'histoire de l'Afrique et de la diaspora ainsi qu'à l'image des femmes noires.

 
Ce congrès d'un très bon niveau, a réuni du 26 au 29 septembre à Vienne (Autriche)  près d'une centaine de femmes venues de 16 pays d'Europe (15 + la Suisse), représentant pour la plupart des associations assez importantes, regroupant des ressortissantes d'Afrique et de la diaspora noire installées - souvent de longue date - dans des pays européens et revendiquant d'être traitées en acteurs économiques et sociaux
à part entière de cette communauté européenne. 
 
La conférence se tenait dans le cadre de "l'Année européenne de l'égalité des chances", promulguée en 2007 par la Commission de l'UE.

Béatrice Achalake,  directrice d'une structure  de recherche baptisée " AFRA - International Center for Black Women's Perspectives" et initiatrice du congrès sera d'ailleurs reçue le mois prochain par la Commission européenne afin d'y faire reconnaître officiellement ce réseau de femmes noire qui vient d'être créé.

La conférence a été ouverte par la Secrétaire d'Etat autrichienne à l'Economie et à l'emploi et plusieurs autres personnalités politiques locales étaient également présentes. Il y a eu aussi une large couverture médiatique car c'est la 1ere fois que des femmes noires revendiquaient une reconnaissance de l'Europe.

Quelques uns des pays représentés par les participantes : Allemagne, Autriche, Suisse, Belgique, Italie, Pologne, Estonie, Chypre, Grèce, Suède, Royaume Uni, Hollande, Norvège, Irlande, etc. J'étais la seule "française". Il y a eu aussi des américaines, dont certaines vivant en Europe.

Ci-joint un site afro-autrichien qui traite le sujet en anglais et en allemand : Afrikanet.info
http://www.afrikanet.info/index.php?option=com_content&task=view&id=755&Itemid=2

A LIRE ABSOLUMENT SUR LE MÊME THÊME:

Interview Audio :Sylvia Serbin

INTOLERABLE ! Sylvia Serbin,l'auteure de « reines d'Afrique et héroines de la diaspora noire» victime de contrefaçon et de révisionisme en Allemagne

Reines d'Afrique et héroines de la diaspora noire: Contrefaçon de Peter Hammer Verlag, suite.

export_articles