The Two Escobars (2)

The Two Escobars

« The Two Escobars » relate l'époque en Colombie où le football représentait la valeur suprême d'un pays exsangue, le football comme religion, parfois comme unique revendication sociale, cela signifiait également une énorme plaque tournante de blanchiment d'argent, celui de la drogue des 2 plus gros cartels de l'époque : le cartel de Medellin dirigé par Pablo Escobar et celui de Cali dirigé par Miguel Rodriguez. C'est l'époque du « narcofootball ».

Si le football colombien de ces années 90 parvient à se hisser au niveau international, inventant son propre jeu, le « toque », fait de passes courtes et de prouesses techniques, c'est avant tout grâce à l'argent qu'injecte alors Pablo Escobar passionné de football. L'avenir de l'équipe nationale est désormais lié au sort de son « mécène ». Le film révèle assez bien le paradoxe de ces joueurs qui doivent tout à l'homme le plus dangereux du pays, mais également s'en défient à l'image de Andrès Escobar qui a une idée plus noble de ce qu'il peut faire à travers sa notoriété publique.
 
Ce documentaire est un réel thriller qui scrute les destins scellés de ces « deux Escobars », un film original et passionnant nous ouvrant de nombreuses questions sur un pays dont la complexité ne peut se réduire au discours simpliste de lutte contre le narco-trafic. Pablo Escobar n'est pas uniquement le mécène de la plus grande équipe de foot , mais également celui d'un pays plongé dans une crise extrême.
 
Au cœur du problème se situent les immenses inégalités et les conflits armés qui en découlent. Terrain stratégique pour l’allié Américain, le territoire colombien se voit en effet devenir le terrain d’une lutte politique sérieuse entre la nouvelle vague « de gauche » en Amérique du Sud et les
Etats-Unis.
 
Véritable messie, inquiet pour le peuple, Escobar investit son argent dans le logement, l'éducation, le sport et la santé, se substituant à un gouvernement à la botte des Etats Unis et impuissant face à la misère de son peuple.
 
A la mort de ce dernier c'est une structure entière qui éclate, et le glas qui sonne pour l'équipe de foot car les sommes investies sont énormes et les menaces qui pèsent sur les joueurs conséquentes ...
 
Ce film, bien qu’il prenne pour point d’entrée de le football, nous permet de saisir de manière claire et passionnante ce qu’est la société colombienne et comment, depuis des décennies, elle souffre du crime organisé. Pablo Escobar n’est que la partie visible de l’iceberg, si l’on veut saisir la question colombienne, il faut alors remonter aux origines de ce phénomène, ce à quoi ce film s’attelle de manière intelligente et récréative.
 
Le football n’est ainsi que le reflet de la société, loin d’en être indépendant, il manifeste la réalité colombienne dans sa dimension la plus dure.
 
The Two Escobars
Jeff et Michael Zimbalist, 2010, Colombie, USA, 100 min
 
 

 
 
Ce film sera projeté le mercredi 11 avril 2012 à 19h30 au Pianofabriek à Bruxelles. La séance sera suivi d’un débat animé par Liggia Uribe et Michel Collon.
 
Ligia Uribe quitte le pays à cause de la persécution vécue de la part de l’état colombien , lors de son engagement pour la défense d’une éducation de qualité et non privatisée , l’éducation comme un droit social à la portée de tous.
 
Ligia Uribe a connu Pablo Escobar, vivant dans le quartier où ce dernier est né, à Envigado près de Medellin. Elle a été témoin direct de la guerre entre bandes des 2 mafieux les plus forts de la région : Pablo Escobar et la Mafia de Cali el Capo Orejuela.
 
Elle a connu Escobar le jour où il a inauguré le stade de foot del Dorado quartier à Envigado qu’il a fait construire. Il n’a pas seulement financé le foot mais aussi le cyclisme en Colombie. Elle a assisté à son ascension et sa chute, ainsi qu’aux liens qu’il entretenait avec la police, et les hommes politiques.
 
Michel Collon, initiateur d’Investig’Action, lecteur critique des médias, spécialiste de l’Amérique latine, auteur notamment du livre Les 7 pêchés d’Hugo Chavez (Investig’Action / Couleur Livres, 2009). Il est tout récemment l’auteur du livre : « Libye, Otan et Mediamensonges » ainsi que de « La stratégie du Chaos », série d’entretiens avec Mohamed Hassan écrit avec Grégoire Lalieu.

 

 

export_articles