Pourquoi cet acharnement contre Cuba de la part de l’U.E ?

" Pourquoi cet acharnement contre Cuba de la part de l’U.E ? "

Lettre ouverte aux présidents de l'union européenne.

Le 11 mars 2010.

Monsieur Herman Van Rompuy                              Monsieur José Luis Rodriguez Zapatero

Secrétaire Général de l’U.E.                                      Président de l’U.E.

Rue de la loi, 175                                                         Avenida Puerta de Hierro

1048 Bruxelles                                                            s/n 28071 Madrid

Belgique                                                                          Espagne 

Messieurs les Présidents de l’Union Européenne, 

Je viens d’apprendre que l’Union Européenne a condamné à Strasbourg la « mort du dissident cubain Orlando Zapata ».

Je déplore vraiment la mort de ce Cubain  « récupéré »  par la dissidence. Quelles que soient les raisons de l’auto destruction de ce Cubain, qu’il soit ou non délinquant,  ce qui est certain, c’est que sa mort a été instrumentalisée par les ennemis de la révolution Cubaine.

Pourquoi cet acharnement contre Cuba de la part de l’U.E. alors que tant de violences ont été commises dans le monde sans la moindre condamnation de sa part ? Sans nul doute il faut empêcher que soient normalisées les relations de l’U.E. avec Cuba, après les déclarations courageuses de Monsieur le Président Zapatero à ce sujet.

Le Honduras vient de vivre un coup d’état  où le gouvernement  élu par le peuple a été renversé et la résistance aux factieux noyée dans un bain de sang. On se croît revenu à l’époque de l’ « opération Condor ». L’U.E. n’a pas, à ma connaissance, condamné ce coup d’état!

Plusieurs pays de l’Union Européenne, dont le mien sont impliqués dans la guerre en Afghanistan. Je n ‘ai pas entendu la moindre protestation contre le crime odieux qui a eu lieu le 26 décembre dernier, dans la province Kunar. Des soldats ont exécuté des gosses. Huit écoliers menottés, et un jeune berger de 12 ans, ont été tués de sang froid par les soldats américains. La guerre en a fait des monstres ! L’U.E. ne s’est pas exprimée sur ce crime!

J’évoquais l’Opération Condor. Roberto Guillermo  Bravo,  sinistre assassin argentin de cette Opération vient d’être libéré sous caution par le juge Robert Dubé du tribunal de Miami ! Bravo s’est distingué en particulier lors du massacre de Trelew le 22 août 1972 en exécutant 16 prisonniers politiques. Après ce crime, et bien d’autres, Bravo a vécu caché et protégé à la base navale de Puerto Belgrano, puis à la mission navale argentine de Washington, le temps d’obtenir les papiers lui permettant de s’installer à Miami. En 1987, il a obtenu sa citoyenneté nord-américaine sans l’ombre d’un problème.  Son entreprise à Miami, « RGB Group » est florissante grâce à de nombreux contrats avec les forces armées US, et avec  le… « Homeland Security (Département de l’Intérieur) !

Je suppose que l’Union Européenne va s’insurger contre cette libération sous caution !

En France, le nombre de suicides dans les prisons a dépassé la centaine en 2009, les prisonniers basques ont fait une grève de la faim il y a peu, les médias n’en ont pas parlé, et l’Union Européenne ne s’en est guère émue.

Je pourrais continuer à multiplier les exemples pendant longtemps !

Lors du séisme à  Haïti, les Cubains ont été les premiers à porter secours à la population, car ils avaient un important personnel médical sur place déjà avant le séisme, pour aider la population de ce pays. Dès le premier jour ils ont monté un hôpital de campagne et prodigué des soins très nombreux et souvent très lourds, comme des amputations. Pas une fois, en France, à la radio ou sur les chaines de la télévision nationale nous n’avons entendu parler de ces médecins Cubains ! Ils auraient dû être félicités par nos pays de l’U.E si prompte à condamner tout ce qui vient de Cuba. 

Quand l’U.E. fera t -elle l’unanimité pour condamner les Etats-Unis pour leur détention des cinq cubains Gerardo Hernandez, René Gonzalez, Antonio Guerrero, Ramon Labañino, et Fernand Gonzalez ? Ce sont pourtant bien là des prisonniers politiques ! Ces hommes étaient venus aux USA infiltrer les milieux mafieux de Floride qui multipliaient les attentats contre leur pays, attentats commis précisément par des criminels de la trempe des Bravo, Luis Posada Carriles ou Orlando Bosch. Ces deux derniers se sont distingués en 1976, quand ils ont conçu, entre autres méfaits, l’explosion d’un avion de la Cubana qui a fait 73 victimes.

Cela fait plus de onze ans que ces cinq Cubains sont emprisonnés aux Etats-Unis.

Un hommage aurait d’ailleurs pu être rendu par l’U.E. aux victimes de l’attentat contre le navire français « La Coubre », le 4 mars dernier, jour du cinquantième anniversaire de cet attentat. Il avait fait une centaine de victimes parmi lesquelles six français membres de l’équipage. L’U.E devrait exiger des Etats-Unis que soient  déclassifiées les archives de l’époque, afin que toute la lumière soit faite sur cet odieux attentat. Il survenait trois mois à peine après la création par le directeur de la CIA Allen Dulles d’une « force spéciale » destinée à promouvoir les actes de subversion contre Cuba. L’implication de la CIA dans cet attentat est un secret de Polichinelle.

Alors il est manifeste que les pays d’Europe, pas plus que les Etats-Unis ne sont  les mieux placés pour donner des leçons de démocratie à Cuba !

Il faut arrêter ce dénigrement constant de Cuba, obtenir des Etats-Unis la libération des cinq Cubains, l’arrêt du blocus, et travailler enfin avec Cuba dans des relations normales d’Etat à Etat.

Veuillez croire, Messieurs les Présidents, à mes sentiments humanistes les plus sincères. 
 

Jacqueline Roussie

Quartier Castet

64360 Monein (France)

export2

Fil d'actualité introuvable

export_articles