histoire des dreadlocks

histoire des dreadlocks

La Rédaction vous propose de lire cet article concernant les origines des dreadlocks.
Article rédigé par HISTOIRE DU PEUPLE NOIR, groupe existant sur FACEBOOK.

 N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

On recense pour la première fois le port des dreadlocks pendant l’Egypte ancienne. En effet, les membres de la faille royale ainsi que les députés portaient les fameuses nattes de cheveux emmêlés. On a d’ailleurs retrouvés des perruques dreadlockés ainsi que des momies portant des dreadlocks.

On a aussi retrouvé la preuve d’existence des dreadlocks il y a 2500 à 1500 ans avant J-C dans les écritures « saintes » du védisme (croyance indienne). Le Dieu Shiva y est décrit « portant des nœuds de cheveux emmêlés » (d’où le nom du site ;)). D'après les comptables romains, les Celtes portaient aussi des dreadlocks, les décrivant comme des personnes ayants les « cheveux comme des serpents.» L'histoire d'Irlande raconte même que, selon un mythe, les Vikings ont cru en une fée qui attacherait leurs cheveux la nuit, et s'interdisant alors de les peigner de peur de s'attirer le malheur !


Les peuples germaniques, les Vikings, les Grecs, le peuple Naga et plusieurs groupes ascétiques faisant parti de diverses religions, ont parfois portés leurs cheveux en dreadlocks. En plus des Nazarites du Judaïsme et des Sâdhu de l'Hindouisme, il y a les Devriches et les moines coptes du Christianisme, entre-autres. Les premiers Chrétiens auraient également pu avoir portés cette coiffure. Particulièrement remarquables sont les descriptions de Jacques le Juste, frère du Seigneur et premier évêque de Jérusalem, qui les portaient jusqu'aux chevilles. Il est possible que Jésus lui même ai été un Nazirites (comme Samuel, Samson et Jean Baptiste) et donc portaient des dreadlocks !

Même la culture mexicaine du IVè au VIIè siècle, témoigne de l'existence de «dreadlocks» à cette époque à travers la description de William Hickling Prescott (prêtre) entouré de six prêtres aztèques dont la particularité de leur coiffure était les dreadlocks : « Sur le sommet il fut reçut par six prêtres, à qui les boucles longues et emmêlées flottaient sans ordre par-dessus leurs robes »

Au Sénégal, le Baye Fall (les disciples du Mouridisme, une secte de l'Islam indigène au pays qui fut fondé en 1887 par Ahmadou Bamba), est connue pour le port de dreadlocks et de toges multi-colorées.


Les derniers à avoir portés cette coiffure sont ceux qui la revendiquent le plus aujourd’hui : les RasTafarI, communément appelés rastas.
En effet, on ne connaît pas réellement la raison, plusieurs théories s’opposent :
D’abord, il paraîtrait que les soldats du roi Salomon les portaient.
Ensuite, les gardes du Pinacle (première communauté rasta) avaient des dreadlocks, D'autres pensent que les premières dreadlocks rasta furent dérivées des locks affreuses des Mau Mau, un groupe de rebelles s'opposant contre le colonialisme britannique au Kenya pendant les années 1940.
Il est aussi possible que ce soit une lecture au premier degrès de l'histoire de Samson (levitique 21), les RasTa pernserait donc que Dieu demande à chaqun de faire le voeux de Nazir (ne pas se peigner, se couper les cheuveux).
Enfin, il est possible que ce soient les indiens immigrés qui ont appris aux RasTa l’existence de cette coiffure.
Le nom dreadlocks vient lui même de Jamaïque. En effet les RasTa ont profités de l’ambiguïté du mot terrible (dread). Car en effet, les dread sont terribles, horribles pour les Babyloniens, mais terriblement classe pour un rastaman !


Actuellement, le port des dreadlocks a énormément de raisons différente selon les individus et leur emplacement géographique. Aux Etats Unis, la communauté du métal à adopté cette coiffure. En occident en général, les dreadlocks sont réservés aux altermondialistes, aux sympathisants du reggae music et malheureusement quelque fois aux fashions … En effet, les dreadlocks se sont de plus en plus répandus dans la publicité, la mode, contrairement à ce que voulait les rasta.

Source: http://dreadlockz.canalblog.com/archives/2009/07/23/14489858.html

PS/ Précisions de "Le disciple du lion" fan de la page :
Le nom de dreadlocks vient en effet de l'appellation donné aux cheveux des premiers rastas jamaicains... Dread signifiant effrayant ou affreux... et locks liens ou tresses. Mais les premiers rastas furent persécutés pour le port de cette coiffure. A ce titre je trouve ce raccourci :

"En effet les RasTa ont profités de l’ambiguïté du mot terrible (dread). Car en effet, les dread sont terribles, horribles pour les Babyloniens, mais terriblement classe pour un rastaman !"
A LIRE AUSSI:

export_articles