Afrique du Sud:«Salaud, dehors, putain d'agent ! »,un journaliste de la BBC ''recadré''

Afrique du Sud:« Salaud, dehors, putain d'agent ! »,
un journaliste de la BBC ''recadré''

Julius Malema, phénomène isolé, ne représente-t-il que lui-même ? Le chef de la Ligue des jeunes du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir en Afrique du Sud, continue de narguer l'opinion blanche, mais aussi la hiérarchie de son propre parti, qui a appelé ses responsables à ne pas tenir de propos susceptibles de polariser le pays. Malema, 29 ans, accusé d'avoir lancé des appels au meurtre en chantant le vieux refrain de lutte «Kill the Boer, kill the farmer» (« Tuez le Boer, tuez le fermier »), a encore jeté de l'huile sur le feu, jeudi, à la veille de l'enterrement d'Eugene Terre'Blanche, leader blanc de l'extrême-droite, tué le 4 avrildans sa ferme par deux de ses employés noirs.

Dans une conférence de presse donnée à Luthuli House, le siège de l'ANC, à Johannesburg, il a trouvé «courageuse, correcte et réussie» la réforme agraire du président zimbabwéen Robert Mugabe, rendant compte de son récent séjour au Zimbabwe. Critiquant le parti d'opposition zimbabwéen, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), Julius Malema a appelé ses responsables à «rentrer au Zimbabwe au lieu de travailler dans des bureaux à Sandton», un quartier d'affaires huppé de Johannesburg. Jonah Fisher, le correspondant de la BBC, l'a alors interrompu, pour rappeler qu'il habite lui-même à Sandton.

«Nous sommes au siège d'un parti révolutionnaire et vous ne savez rien de la révolution, alors tenez-vous ou sautez !», a lancé Malema. «Chef, peut-on appeler la sécurité pour emporter cette chose ici ?, a-t-il poursuivi. Nous ne sommes pas dans une salle de rédaction, mais une maison révolutionnaire, alors ne venez pas ici avec votre tendance blanche. Si vous avez une tendance à mépriser les Noirs même quand vous travaillez, vous n'êtes pas au bon endroit.»

«Balivernes !», a répondu Fisher. «Les balivernes sont ce que vous avez dans votre pantalon, a rétorqué Malema. Vous n'êtes qu'un petit garçon, vous ne pouvez rien. Salaud, dehors, putain d'agent !». Aucun journaliste ne s'est levé pour quitter la salle en même temps que Jonah Fisher, alors que Malema les a mis au défi de le faire.

Julius Malema était peut-être un phénomène isolé, mais il ne représente pas que lui-même. La Ligue des jeunes du Congrès panafricain (PAC), un parti anti-blanc très minoritaire, a affirmé jeudi que Terre'Blanche ne méritait pas d'être enterré dans la terre africaine, mais aurait dû être jeté à la mer. « E.T. », le surnom donné à Terre'Blanche, «a été anti-africain pendant toute sa vie de raciste», affirme la jeunesse du PAC, qui demande aussi à ce que le procès des deux meurtriers ne soit pas confié à un juge blanc.

export_articles